Pour une oeuvre mémorielle citoyenne

En mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris

Questions / réponses (Faq)

Cliquez sur une question pour faire apparaître la réponse…

A PROPOS DU NOM « GÉNÉRATION BATACLAN », IL Y A T-IL UNE OU DES GÉNÉRATIONS BATACLAN OU PAS DU TOUT ?

Quel âge ? pas d’âge ? quel quartier ? plutôt de gauche ? de droite ? « Génération Bataclan, une erreur d’aiguillage » ? Pour nous ce nom était une évidence, relayée par la presse juste après les attentats : l’idée d’une filiation pour une nouvelle étape ou un passage de témoin ou peut-être simplement l’idée de nécessité, d’une démarche qui pourrait s’inscrire dans le temps et dans laquelle chacun pourrait en tirer la signification qu’il veut et se projeter comme il veut ou l’envie, le devoir d’être aux côtés des victimes, toutes les victimes. Avec du recul, les générations futures comprendront comme nous nous comprenons ce que signifie «  La génération X, Y » ou la «  Génération Mitterand »
Maintenant, peut importe le nom de notre association, ce qui importe c’est son but.

FAUT-IL ÊTRE BLESSÉ OU AVOIR UN PROCHE DISPARU POUR OEUVRER POUR LE DEVOIR DE MÉMOIRE DES VICTIMES DES ATTENTATS ?

Notre démarche est simplement CITOYENNE, les membres fondateurs n’étaient pas au Bataclan le 13 novembre, mais ils ont été touchés de prêt ou de loin par ce qui s’est passé ce vendredi 13.
Au lieu de trouver « louche » dés que de bonne volontés décident de faire un geste fort pour les autres, ne vaut-il pas mieux essayer de comprendre la démarche et saluer le travail accompli voir même aider a la réussite du projet ?
L’initiateur du projet de mémorial à travaillé dans l’événementiel pendant de nombreuses années, en particulier en organisant des commémorations, il connait parfaitement la difficulté de financer des commémorations et des lieux de mémoire, en particulier pour commémorer des civils.
Aujourd’hui, des victimes et des familles de victimes ont rejoint l’équipe et adhérent a l’association. La question ne se pose plus sur la légitimité.

LES DONS EFFECTUÉS PAR LES CITOYENS FINANCENT-ILS LE FONCTIONNEMENT DE L’ASSOCIATION ?

L’association Génération Bataclan est sans but lucratif. Nos frais de fonctionnement sont supportés par les membres. Les dons sont donc intégralement utilisés pour le financement de l’oeuvre mémorielle.
L’association Génération Bataclan est reconnue d’intérêt général. Les dons effectués à son profit vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt.
(Réduction de 66% de la somme versée dans la limite de 20% de votre revenu imposable, par exemple pour un don de 10 euros le coût réel de votre don est de 3,40€)

Depuis décembre 2015, L’Association Génération Bataclan cherche a fédérer les bonnes volontés autour de ce projet de mémorial. Nous avons plusieurs fois essayer de créer un dialogue, en vain, avec les différentes associations qui se sont créées après les attentats (LifeforParis et 13ONZE15 en particulier) afin de leur présenter le projet de mémorial et le formidable travail des architectes qui ont répondu à notre appel à projet. Nous aurions aimé également pouvoir leur montrer les messages de soutien de plus de 7000 citoyens qui pensent que notre démarche citoyenne est légitime. Des familles de victimes nous ont rejoint et comprennent notre démarche. Elle s'investissent avec nous et pas que financièrement pour que notre project soit reconnu.

A toutes les victimes… les 130 victimes des attentats, les 350 blessés, les 4000 personnes « impliquées » et les 66 000 000 de personnes touchées par la gravité des événements.
Si le nom de notre association peut prêter a confusion … le mémorial que nous souhaitons ériger est bien en hommage à toutes les victimes des attentats.

Oui, on pourrait laisser faire les pouvoirs publics, La Mairie de Paris ou L'état pourraient financer à grands frais, avec nos impôts, un monument. Nous, nous pensons que c’est aux citoyens, à nous tous, de montrer que nous sommes solidaires avec les victimes et les familles de victimes. La force d'un engagement citoyen volontaire et solidaire n'est-il pas plus beau?

Un projet citoyen, pour exister, doit remporter le consensus de tous … Nous ne voulons rien imposer à personne ! Nous avons lancé une idée, 54 projets ont été proposés par des architectes et des artistes, nous avons organisé un vote et des discussions pour sélectionner 10 oeuvres… maintenant ce sont les victimes, familles de victimes et citoyens qui choisiront l’oeuvre finale. Quant a nous, nous chercherons des donateurs, des entreprises, des partenaires pour la financer et la construire.

Le plan de financement du mémorial comprend les dons de citoyens, les dons d’entreprises, des avantages en nature d’entreprises (par exemple la fourniture de services, de matériaux pour la construction du monument) les dons de fondations en lien avec notre but, la vente d’oeuvres d’art au profit de l’association pour un montant total estimé à 100K€.

Quand l’oeuvre sera choisit et son financement assuré nous déposerons une demande auprès de la mairie de Paris pour installer le mémorial sur le domaine public… L’oeuvre sera offerte à la ville de Paris.